Lavallière, cravate, noeud-papillon : quel accessoire de cou choisir pour sa tenue de mariage ?
25/11/2017
Comment choisir les boutons de manchettes de son mariage ?
25/11/2017

Faut-il se marier en smoking ?

Petite histoire du smoking

Traditionnellement, le smoking n’est pas une tenue dédiée au mariage.

C’est un vêtement de cérémonies au sens large : on le porte sur le tapis rouge du festival de Cannes, mais on le retrouve aussi dans le dressing de James Bond.

Le smoking est apparu en 1860 comme vêtement d’intérieur. Les hommes avaient pour habitude de le porter au fumoir afin de ne pas imprégner leurs vêtements (d’où le terme smoke – ing)

Mais c’est avec Edouard VII que le smoking vécut son heure de gloire. Il fit adapter et rigidifier ce vêtement d’intérieur fluide pour le transformer en tenue élégante de dîner, mais toujours plus confortable que la traditionnelle queue de pie.

 

Le smoking pour le mariage

Si, à première vue, il ne correspond pas aux tenues traditionnelles de mariage, rien ne vous empêche de tirer votre épingle du jeu !

Vous pouvez tout d’abord y penser comme une deuxième tenue que vous porterez durant la soirée, après la cérémonie. Le smoking sera alors approprié et confortable.

Vous pouvez aussi casser les codes avec un smoking bleu marine et le porter avec un gilet et une lavallière. À vous de jouer avec les règles de l’élégance et les étapes de la journée : accessoires classiques de mariage pendant la partie formelle de la cérémonie, et total look smoking avec noeud papillon, ceinture de smoking et belle chemise à plastron dès que le soir tombe. Vous bénéficierez ainsi d’un seul costume pour deux tenues différentes !

Gardez cependant en tête que vous ne serez probablement pas le seul à porter un smoking, ce qui est un peu dommage quand on est l’homme du jour ! Le contrepoint de ce désavantage : vous pourrez facilement reporter votre smoking pour d’autres occasions.